Sélectionner une page

En pleine phase de recrutement, la société cherche du monde et se pose une question : Qui choisir ?

Nous sommes en plein dans la problématique de la gestion des compétences. Nous avons déterminé la liste des compétences dont nous avons besoin et nous épluchons des CV pour trouver celui qui correspond à nos exigences et à nos contraintes. Est-ce que la problématique se résume à ça ?

En y réfléchissant, j’ai trouvé 3 sujets d’étude :

  • Le gouvernement proposé par Edouard Philippe et nommé par Emmanuel Macron (oui, ce jeu de rôle est un peu bizarre mais on en reparlera dans un autre sujet)
  • Les sages femmes
  • Ma vaisselle !

 La parité n’est pas une fatalité !

« La bonne personne au bon poste »  ! On a tous entendu ça un bon nombre de fois et ça semblait à peu près clair mais est ce que ça l’est ?

Qu’est-ce que « la bonne personne » ? J’ai commencé sérieusement à me poser la question quand ils ont commencé à parler de parité pour les prochains rendez-vous politiques. Ne vous méprenez pas, je suis à 120% pour la parité. Je suis aussi à 120% contre l’idée de chercher la parité. Intuitivement, je ne vois pas pourquoi la parité ne serait pas une conséquence du fait qu’on ne s’occupe pas d’elle. À un détail près, il ne faut pas négliger le fait qu’elle sera “automatique” uniquement quand les femmes et les hommes seront autant représentés les uns que les autres dans le monde politique donc qu’ils et elles auront les mêmes possibilités (je ne veux pas parler de chances) et surtout qu’ils et elles auront les mêmes affinités avec la politique.  

Des sages hommes ?

Je m’embourbe dans des explications compliquées pour un problème simple juste pour faire du “politiquement correct” ! Si ça ce n’est pas paradoxal ! Donc pour être plus correct, je vais faire cette critique avec les sages femmes : environ 1% des sages femmes sont des hommes. Vous imaginez si un directeur de maternité voulait la parité dans son service ! Et pourtant, ca ne choque personne (ce serait même plutôt la présence d’hommes qui choque). Demandez vous une minute pourquoi et vous verrez que la parité n’est pas une condition intéressante. Pourquoi l’est-elle dans le gouvernement ? Je suis conscient que la réalité de la recherche de la parité est une réponse à l’histoire qui minimise la place des femmes aux postes à responsabilité et dans la société en général. Mais plutôt que de chercher la parité à tout prix, peut être que montrer qu’elle est évidente et ne pas tomber dans les travers historiques aurait été une bonne idée, non ? Il y a peut être mieux pour qualifier “la bonne personne”.

La vaisselle ? Question d’ergonomie.

J’ai fini de me faire un avis quand j’ai fais voler le 6eme verre de notre service de 12 en faisant la vaisselle. Après calcul, j’en ai envoyé 5 au paradis des verres et ma fille 1. J’ai bien révisé mes principes personnels et au lieu de m’auto-passer un savon, je me suis demandé pourquoi c’est moi qui casse tous les verres. Résultat : l’évier est fait pour un gaucher (ce que je ne suis pas) et est 15 cm trop bas (je mesure plus d’1m90). On ne réinvente pas l’ergonomie. En théorie, je ne suis donc pas la bonne personne ! Mais voilà, la politique familiale où l’idée de ne pas jouer au macho de service font que je me vois mal demander à ma femme de faire toute seule la vaisselle, la lessive, l’aspi (« designé » pour les moins d’1m70) etc.

Pour en revenir à notre recrutement, est-ce que la bonne personne pourrait ne pas être forcément la plus performante ? Est-ce qu’on doit trouver la bonne personne en fonction de ses tâches, ses compétences, mais aussi de ses caractéristiques au mépris du fait que quelqu’un au moins aussi disponible pourrait beaucoup mieux convenir ? Ce n’est pas très lean, 5S et autres ça !

Finalement, à quoi servent les quotas ? À déplacer la définition de la bonne personne ?

Ceci dit, je comprends aussi la position des recruteurs qui doivent gérer leur incertitude avec les éléments dont ils disposent. C’est aussi pour cela que certains utilisent des batteries de tests plus ou moins discutables (et qu’ils devraient s’auto-infliger de temps en temps, on aurait probablement des surprises).

Finalement, la solution est peut être plus compliquée qu’il n’y paraît !

PS : Étrangement, personne ne vient contester le fait que je suis la bonne personne pour faire les vitres !

S'inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter

Rejoignez la newsletter pour recevoir les derniers articles ! Pas de spam ! :-)

Merci pour votre inscription !