Sélectionner une page

 

 Seul contre tous… mais ce n’est pas moi qui gagne (on n’est pas dans un James Bond !)

Je vous ai déjà parlé de ma voiture. Elle est toujours vieille et elle pollue. J’ai décidé d’en changer et je me suis confronté à un problème car j’ai pris de bonnes résolutions : Je veux une voiture qui pollue moins (je reste réaliste) et qui corresponde à mes besoins. Je vais donc faire le tour des concessionnaires de la région et je me trouve devant un dilemme. Étant donné les habitudes de la population générale, la voiture que je veux n’est pas disponible.

Si j’analyse, j’ai pris l’intérêt général en considération  : l’environnement, la santé de la planète et de mes concitoyens. À ces bonnes résolutions se heurtent mes intérêts personnels car pour des raisons de budget, je ne peux pas acheter une voiture neuve (et je ne veux pas) et je me heurte aux intérêts individuels de mes concitoyens. Ils voulaient tous du diesel depuis 40 ans, par conséquent, il n’y a sur le marché que du diesel. Enfin, je me heurte aux intérêts du vendeur de voiture qui à un stock à écouler.  

Quelles sont mes solutions ? Quelles sont les concessions que je suis en mesure de faire ?

 

L’efficience au profit du caleçon !

Et si on généralise un peu, quand il s’agit de faire des choix pour soi ou pour les autres, il faut sans cesse prendre en compte que l’on considère les intérêts globaux uniquement dans un enchevêtrement d’intérêts personnels. Et même si les intérêts généraux sont fondamentaux, même s’ils sont énormes, même s’ils auront des retombées très générales, ils seront toujours soumis aux intérêts individuels.

Pour résumé : on protège ses fesses de la façon la plus économique possible (et on n’hesite pas a sacrifier l’intérêt du groupe). 

 

Une opposition connue et donc prévisible…. et qui a des conséquences !

J’ai retrouvé une illustration de la difficulté à gérer les différents types d’internet en écoutant la radio. Soyons clairs, je tiens a précisé que je ne fais pas de politique, je me contente d’observer et retranscrire. J’ai entendu que le gouvernement (comme les précédents) souhaite se pencher sur les inégalité des régimes de retraite et diminuer les inégalités (ils ont visiblement fait une croix sur l’idée de les supprimer) entre les différents régimes (une quarantaine de régimes et quelques centaines de sous catégories). L’idée semble pourtant simple : Dans l’intérêt de tous (économique, social, etc) un système unique et équivalent pour tous serait l’objectif. Au final, le gouvernement prévoit une avancée significative en 10 ans sachant qu’ils pensent être très performants car les têtes bien pensantes estiment qu’il leur faudra 17 ans.

Problème (et le gouvernement y pense avant même de mettre la première idée sur la table) :  il risque d’y avoir des grèves à tout bout de champ. Pourquoi il y aurait des grèves ? Parce que chacun pense a ses fesses (l’intérêt personnel passe avant tout) même si c’est pour l’intérêt collectif (et donc les fesses du conjoint, des enfants, des voisins, des amis, etc… ). C’est vrai au niveau de l’individu, mais également au niveau du groupe par rapport à l’ensemble des groupes (que ce soit un secteur, une entreprise, un corps de métier…).

17 ans pour une idée (relativement simple) d’égalité. Ne serait-ce pas déjà l’idée de l’échec …

 

Quand on a du pouvoir, faut-il l’utiliser à des fins personnelles ?

Ah… une grève des chauffeurs routier et une interview d’un leader syndical à la radio : le bonheur de la considération ! Si je résume : “on bloque les gens parce que si le gouvernement change quelque chose dans notre situation, on est mal”. Et après, qui peut me dire que l’intérêt personnel ne passe pas avant l’intérêt commun ? (Ceci dit, les réformes doivent être surveillées pour ne pas dégrader des conditions de travail souvent difficiles. De là à tout refuser en bloc…).

 

Finallement… Seul parmi tous…

Je ne suis pas titulaire d’un diplôme de science po, de l’ENA ou autre structure générant nos politiques et dirigeants et donc j’ai peut être dit un monceau de bêtises, je n’ai peut-être pas le recul, les compétences et les connaissances nécessaires pour avoir une vue d’ensemble des difficultés de cette réforme.  Cependant, je dispose des mêmes infos que celles dont disposent les 30 millions de personnes qui votent pour nos élus…. C’est peut être à réfléchir aussi…

S'inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter

Rejoignez la newsletter pour recevoir les derniers articles ! Pas de spam ! :-)

Merci pour votre inscription !