Sélectionner une page

… c’est interdit mais dormir sur le canapé, c’est intemporel !

Hej till alla (c’est du suédois)

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une situation que tout le monde connaît :

Hier, je papotais avec ma femme et je lui ai dit qu’avant de prendre de grandes décisions graves (se marier, faire des enfants, prendre un boulot…), je ne réfléchis pas. Il ne faut pas le crier sur les toits mais c’est totalement anti ISO 9001 parce que la norme dit expressément que la direction doit prendre de décisions basées sur les faits. Donc pour en revenir à ma femme, je lui dis que je prends les  grandes décisions sans réfléchir, résultat :  elle me fait la tronche ! Pourquoi ?

La compréhension !

Ce que je voulais dire : Prendre une grande décision réfléchie, c’est peser le pour et le contre (une ACB pour les intimes), faire des hypothèses et des probabilités sur les facteurs variables etc….

Or, je ne suis, pas Mme Soleil (petit lien wiki pour les jeunes !) et avoir ne serait ce que l’impression de pouvoir donner du sens à autant de variabilité me semble illusoire (et c’est pour ça aussi que je ne suis pas un entrepreneur né !). Donc prendre une décision grave relève plutôt de l’instinct, des tripes, du cœur, ou de toute autre partie anatomique qui pourrait avoir une quelconque capacité décisionnelle !

Moi, je pensais que c’était plutôt une déclaration romantique (surtout si ça vient du cœur plutôt que du reste) et donc j’étais assez content de moi !

Mais voilà, elle, elle a vu les choses différemment. Elle a compris : parmi toutes les femmes qui l’entouraient tout le monde sait que je suis un homme à femme tu m’as choisie au hasard et tu as fait ta fille sur un coup de tête (no comment) !

La cata ! Comment rattraper le coup ? La communication était quasi coupée et surtout, je n’avais au départ aucune idée de ce pourquoi elle râlait, à fortiori parce que j’étais content de moi.

Mettre un lien avec la vie en entreprise et les incompréhensions qui sont fréquentes et surtout l’absence de communication entraîne un malaise. A fortiori parce que les 2 protagonistes ne l’analyserait pas de la même façon.

Solution magique  ?

Mettez vous ​dans​ les baskets de l’autre. Etre clair sur ce que l’on a compris, ce n’était peut être pas le message qui était souhaité !

Bonne semaine

 

 

P.S. une piste de solution : un bon massage, ça peut marcher pour votre conjoint mais c’est interdit pour votre chef, ça doit être inscrit dans l’affichage obligatoire sur le harcèlement sexuel au travail (petit message de prévention des RPS) !  

S'inscrire à la newsletter

S'inscrire à la newsletter

Rejoignez la newsletter pour recevoir les derniers articles ! Pas de spam ! :-)

Merci pour votre inscription !